Mylène Farmer - Album Monkey Me - Critique de Joachime (Jojo2904)


Retour au sommaire des critiques de l'album Monkey Me



Critique de l'album Monkey Me par Joachim (Jojo2904) :

Après de multiples écoutes de cet album, je vais partager ici une critique plus détaillée.

Elle a dit: On entre de suite dans le vif du sujet, la musique est très entraînante et on y retrouve la voix toujours aussi cristalline de Mylène. On trouve dans cette chanson des sons qu'on ne connaissait pas encore au répertoire de Mylène et de Laurent Boutonnat. Le texte est très abouti, tout en finesse elle fait allusion à l'homosexualité mais aussi à toutes les personnes qui ont la sensation de se sentir différent et de ne pas entrer dans un moule, des difficultés que cela peut entraîner. Ce qui n'empêche pas que l'on peut aimer la vie en fuyant comme elle le dit si bien le bruit et les sarcasmes.

à l'ombre: J'ai eu un peu peur pour la suite de l'album la première fois que j'ai écouté cette chanson, j'étais de l'avis de beaucoup qui ont trouvé les sonorités du synthétiseur de Laurent Boutonnat un peu dépassée, et je restais sur la crainte de petits jumeaux de Sois Moi Be me. J'aime beaucoup le rythme sur les couplets mais le refrain est un peu trop long à mon goût. Le pont musical est par contre lui un peu court. Niveau parole, je trouvais inversement à certains qu'elles étaient dans le fond assez positives puisque Mylène semble y craindre l'Ombre et nous dire que finalement que c'est dans la lumière qu'elle se sent encore le mieux... Joli texte, musique assez pauvre je trouve. La moins bonne chanson de l'album finalement, dommage que ce soit le single.

Monkey me: On retrouve sur ce morceau un son assez rock, assez plaisant rappelant il est vrai des sonorités d'anamorphosée et notamment des similitudes avec L'instant X sur le pont musical. Cela fait plaisir d'entendre aussi du saxophone, instrument qu'on avait plus entendu depuis fort longtemps chez Mylène. Niveau paroles, j'aime l'auto-dérision de Mylène qui semble vouloir nous montrer la joie de vivre qu'elle a en elle également... en se comparant à son petit singe plus de ce monde. Au final très jolie chanson que je vois bien sortir en single et qui passerait très bien en radio...

Tu ne le dis pas: Une de mes préférées de l'album. Rythme entraînant, pont musical endiablé et une fin très dynamique quand la voix du refrain vient se fondre au couplet. Une réussite. Une chanson pas super positive pourtant, je ne sais pas si elle y dépeint l'état du monde où chacun semble pourtant continuer sa vie comme-ci de rien n'était (Tu ne le dis pas!) où si elle fait allusion à quelque chose de plus personnel. Je me lancerai dans de plus vastes analyses plus tard. Quoi qu'il en soit, pas mal d'auto-dérision tout de même: je ne prends pas le "où est ma tombe" comme une phrase morbide mais plutôt pour lancer un appel, si tout cela continue ainsi, autant déjà creuser sa tombe et cela est valable pour chacun... Je vois bien chanson en numéro un pour la setlist du prochain concert, après l'introduction.

Love dance: J'avais eu un peu peur en entendant les avis de ceux qui avaient écouté l'album en avant première. Pourtant, j'ai de suite accroché à cette musique plutôt enfantine et que je trouve assez gainsbourienne (J'aurai bien vu Serges Gainsbourg écrire cela pour France Gall, ou Isabelle Adjani à l'époque...). Je trouve de plus la musique très jolie. Bien que le texte soit léger, il est très poétique. Une réussite et un style nouveau chez mylène je trouve!

Quand: Une ballade magnifique, planante qui me donne des frissons! Parmi les plus belles chansons de cet album... un texte assez triste qui selon moi parle de deux personnes qui s'aiment sans parvenir à communiquer.

J'ai essayé de vivre: Je retiens ici surtout le texte avant la musique qui pour moi n'apporte rien de vraiment inédit. Mylène semble louer son public (Ave milliers d'ames anonymes, à vous peut-être je dirai tout) qui l'a aidée à surmonter ses doutes et peut-être la douleur d'avoir perdu quelqu'un (Où étais-tu encore puisque je t'aime, où étais tu alors l'imaginaire... je manque d'air quand tu m'oublies...). Mylène est-elle toujours à la recherche de l'autre (moi j'ai tant voulu l'autre)? Un texte à retenir avec je pense un très joli messages pour nous, les fans...

Ici-bas: Sûrement pas la musique la plus aboutie de l'album mais une chose est sûre on a vite l'air en tête... et elle me met de bonne humeur dès que je l'entends. Je ne me suis pas encore attardé vraiment au texte, je trouve que c'est l'un des plus complexes de l'album.

A-t-on jamais: Musicalement, je trouve que la musique peine un peu à décoller. Il faut vraiment attendre la fin avec quelques envolées lyriques assez sympathiques. Je ne l'écoute pas souvent, pourtant le texte mérite une attention. Je trouve que c'est l'un des plus tristes de l'album et j'y verrai comme un hommage à une personne perdue, peut-être son papa (c'est toi qui m'a donné vie) et le regret qu'il ne puisse pas la voir aujourd'hui (j'aurai voulu lui plaire... qu'il reste à mes côtés), elle voudrait le rejoindre le temps d'un moment (aller où tu vois les montagnes, donner tout de moi pour t'y voir...)

Nuit d'Hiver: Je ne vais pas m'attarder sur les paroles... Quelle surprise cependant d'y voir repris un passage de la chanson Chloé! Musicalement très intéressante: sombre, glauque mais également planante et enivrante! J'aurai bien vu cette chanson placée sur l'album l'autre (elle me fait penser à Psychiatric)... mais elle aurait également eu sa place sur l'album Bleu Noir car certaines sonorités me font penser à celles du groupe Archive. Tenons-nous l'intro de Timeless 2013? Elle y aurait tout à fait sa place...

A force de: Une de mes préférées de l'album également. J'aime les sonorités un peu orientales, et j'aime ce que mylène nous dit! Elle a envie de vivre... que retenir d'autre?

Je te dis tout: Ma chanson préférée de l'album! Superbe ballade dont Laurent et Mylène ont le secret et une magnifique chanson d'amour, tout simplement. Les mots de Mylène sont moins sibyllins qu'à l'accoutumée mais tellement magiques...


En résumé, un album lumineux, agréable, entraînant que je trouve bien meilleur à Point de Suture musicalement et même au niveau de l'écriture. J'avais par contre énormément adoré Bleu noir surtout pour les compositions de Moby et d'Archive, mais je trouve la ligne de conduite de cet album plus cohérente étant donné que les chansons Oui mais non et Lonely Lisa contrastait totalement avec Bleu noir en général.
Une nouvelle fois sur cet album, on y reconnaît le style de Mylène et Laurent bien qu'il soit une nouvelle fois totalement différent des autres. On ne peut donc pas dire que le duo ne se renouvelle pas.


 

MF 24/7

Art Toy Monkey Me en tourn...
clichés exclusifs
Mylène sur Purechart
ART TOY ebay

rechercher

Dernières photos

Mylène Farmer - Photographe Marianne Rosenstiehl - Septembre 1988Mylène Farmer - Photographe Christophe Mourthé - 1986Mylène Farmer - Tournage du clip Pourvu qu'elles soient douces - Août 1988 - Photographe : Marianne RosenstiehlMylène Farmer - C'est aujourd'hui demain - FR3 - 27 mai 1987Mylène Farmer - Photographe Marino Parisotto Vay - Février 1999Mylène Farmer - Photographe Marino Parisotto Vay - Février 1999

Dernières vidéos

Hervé Lewis parle de Mylène Farmer - Cherie 25

ajouté le 25/08/2014

Backdrop Timeless 2013 - Slipping away / Crier la vie

ajouté le 21/08/2014

Backdrop Timeless 2013 - Oui mais... Non

ajouté le 14/08/2014

Nagui - France 2

ajouté le 10/08/2014

Backdrop Timeless 2013 - À l'ombre

ajouté le 08/08/2014

Backdrop Timeless 2013 - Désenchantée

ajouté le 01/08/2014

Dernière presse

Voici - 15 août 2014
Gala - 23 juillet 2014
Le Parisien - 22 juillet 2014

memento