Mylène Farmer - Album Monkey Me - Critique de MyleneKentin


Retour au sommaire des critiques de l'album Monkey Me





Critique de l'album Monkey Me par MyleneKentin :


Au bout de deux écoutes de l'album " Monkey Me " je peux enfin dire ce que j'en pense !

L'album débute sur Elle à dit une chanson très entraînante, avec un refrain qui me transporte et j'adore la voix qui est plus grave sur cette chanson.

A l'ombre : J'avais déjà adoré ! Donc rien à redire.

Monkey Me : Quand je l'ai écouté la première fois j'étais pas très emballé mais à la deuxième tout a changé, c'est une magnifique chanson.

Tu ne le dis pas : J'adore cette chanson, au moment du refrain ça me fais penser à une ancienne mais j'arrive plus a me rappeler de cette dernière. Pour moi c'est une des meilleures de l'album.

Love Dance : J'aime la musique de LB, Mylène chante toujours aussi bien, mais le seul " hic " pour ma part c'est que c'est en Anglais et c'est cela qui me dérange... Par compte la musique est très en accord avec les paroles, mais je n'aime pas la chanson...

Quand : Très belle balade, que j'avais déjà entendue suite au clip !

J'ai essayé de vivre : Les paroles sont très belle, dans ma tête j'imagine l'entrée en scène de " Timeless 2013 ", la musique est en accord avec la très belle voix de Mylène. J'adore !

Ici-bas : Bon rythme de musique avec un refrain qui me plait, mais la chanson ne me marque pas tellement, ce n'est pas la meilleure de l'album.

A t-on jamais : Je la trouve ennuyante, mais j'aime ça reste du Farmer/Boutonnat donc j'admire :)

Nuit d'hiver : Beaucoup de fans sont très contente de cette chanson, moi j'adore la musique, cela donne un côté très flippant et j'aime tellement, mais quelle déception je m'attendais à avoir toutes les paroles, et la que deux phrases, très déçu... Quand à ceux qui imagine l'entrée en scène sur Nuit d'hiver, je pense que d'un côté oui mais de l'autre non, car il n'y a peu de paroles et sachant que les intro de concert sont souvent relié a la chanson d'ouverture alors je vois mal Mylène chantait que 2 paroles pour une première chanson, mais ce n'est que mon avis. Sinon pour une interlude c'est parfait !

A force de : Au début je n'aimais pas la musique et le premier couplet trop aigu pour moi, et ensuite arrive le refrain j'ai littéralement craqué, j'adore cette chanson !

Je te dis tout : Magnifique ballade, on y retrouve tout là, c'est tellement beau et elle clôture très bien l'album.

Donc ce que je pense des chansons qu'il faut retenir : Elle à dit, A l'ombre, Monkey Me, Tu ne le dis pas, Quand, J'ai essayé de vivre, A force de et Je te dis tout.
Pour le reste qui est Ici-bas, Nuit d'hiver, A t-on jamais et Love Dance : Je l'es apprécie mais comparé aux autres je trouve que elles sont moins bien.. Mais je peux changer d'avis car au bout de 2 écoutes je pense que nous sommes pas encore assez précis ^^ Sinon l'album est génial, du grand Mylène FARMER ! Bravo et merci milles fois ! L'album est excellent pour la scène, Vivement Timeless 2013 maintenant !




 

MF 24/7

Jacquou le croquant
attention à la marche
marionnetiste sans contrefa...
Mylene sur TMC

rechercher

Dernières photos

Mylène Farmer avec Milan, fils de Salman Rushdie - 2002 - Photo partagée par Salman Rushdie sur twitter le 24 juillet 2014Mylène Farmer avec Salman Rushdie - 2000Mylène Farmer - Tous à la Une - TF1 - 27 décembre 1991 - Je t'aime mélancolieMylène Farmer - NRJ Music Awards 2003 - 18 janvier 2003 - Palais des Festivals, Cannes - Montée des marchesMylène Farmer et Fabrice -  Casino Parade - RTL - 29 décembre 1987Seal et Mylène Farmer - NRJ Music Awards 2002 - 19 janvier 2002 - Palais des Festivals, Cannes - Montée des marches

Dernières vidéos

Alizée dans Le Grand 8 - D8

ajouté le 18/06/2014

Les reines du Top 50 - W9

ajouté le 17/06/2014

Génération Hit Machine - W9

ajouté le 26/05/2014

Interview d'Olivier de Sagazan - Arte

ajouté le 24/05/2014

Pub Timeless 2013 Le Film - Spot de 15 sec

ajouté le 16/05/2014

Teaser Timeless 2013 Le Film - J-2

ajouté le 14/05/2014

Dernière presse

Gala - 23 juillet 2014
Le Parisien - 22 juillet 2014

memento